Femmes du Cap-Breton : Mme Annette Verschuren, O.C.

Discours

8 décembre 2011

L'honorable Jane Cordy : Honorables sénateurs, les leçons de vie peuvent se présenter de bien des façons et à tout moment. Les épreuves et les conflits peuvent souvent être de bien grands maîtres et nous donner le courage d'explorer des voies que nous n'aurions peut-être jamais considérées autrement. Ce qui nous rend uniques, c'est la façon dont nous réagissons aux situations dans lesquelles nous nous trouvons et le choix que nous faisons de les utiliser pour nous propulser en avant ou de les laisser nous freiner. La prochaine personne que je vais vous présenter, dans ma série sur les femmes fortes du Cap-Breton, est Annette Verschuren. Annette a grandi dans une ferme laitière du Cap-Breton. Deuxième de trois enfants, elle est née de parents hollandais qui se sont établis au Canada en 1951. Elle avait à peine 10 ans quand son père a subi une grave crise cardiaque qui l'a rendu incapable de voir aux tâches quotidiennes de la ferme, ce qui a obligé Annette et son frère aîné à assumer une bonne partie du travail. En réfléchissant sur cette période de sa vie, Mme Verschuren constate que les responsabilités qu'ils ont eu à assumer enfants lui ont grandement servi plus tard. À 16 ans, elle a appris qu'elle avait une maladie rénale héréditaire qui nécessitait une intervention chirurgicale. Entre 16 et 21 ans, elle a subi quatre opérations. Mme Verschuren ne pouvait plus en faire autant que ses frères, physiquement, mais sa nature compétitive l'a amenée à conclure que la solution était de devenir plus habile qu'eux. Elle a fait un bac en administration des affaires à l'Université St. Francis Xavier. Après l'obtention de son diplôme, en 1977, elle a amorcé sa carrière à la Corporation de développement des investissements du Canada où elle a travaillé d'abord dans le domaine du développement industriel, pour ensuite passer au domaine du charbon. Elle a fini par devenir vice-présidente administrative de la corporation. Elle était la seule femme de l'équipe de direction à l'époque. Annette a ensuite passé trois ans au sein du gouvernement fédéral avant de devenir présidente du secteur de l'expansion de l'entreprise chez Imasco. De 1989 à 1992, elle fut présidente de sa propre société, Verschuren Ventures, puis, de 1993 à 1996, présidente de Michaels of Canada Inc. Elle est heureuse quand elle s'emploie à assurer l'épanouissement d'une entreprise. Quand elle a quitté Michaels, en 1996, la société comptait grâce à elle 105 magasins et 1 000 employés. Mme Verschuren a mis fin à son aventure suivante il y a seulement un an. Elle avait pris la tête de la société Home Depot Canada et a piloté l'établissement de cette société en Chine. Aujourd'hui, c'est grâce à elle que cette société est en aussi bonne position dans le domaine du commerce de détail pour la rénovation domiciliaire. Dans une récente entrevue du Chronicle Herald, Mme Verschuren a répondu ainsi quand on lui a demandé ce qu'elle allait faire ensuite : « Quoi que ce soit, ce sera quelque chose qui me passionnera fabuleusement. » La passion semble être un élément constant dans sa vie, et l'une des principales raisons de son succès. Non seulement elle se passionne pour ce qu'elle fait, mais elle met beaucoup de passion à redonner à la société. Elle est actuellement membre du conseil d'administration de Liberty Mutual et agit à titre de chancelière de l'Université du Cap-Breton. Elle siège aussi au conseil d'administration du Conseil canadien des chefs d'entreprise, préside le Conseil national du président d'Habitat pour l'humanité et dirige le conseil des chefs d'entreprise sur le bénévolat. Elle agira également à titre de coprésidente de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership en 2012 et sera mentor de 230 jeunes dirigeants prometteurs du Canada lors d'une conférence qui débutera en juin prochain à Halifax. Annette Verschuren a reçu un doctorat honorifique de l'Université Mount Saint Vincent, de l'Université St. Francis Xavier et de l'Université Mount Allison. On lui a décerné la Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération en 1992 et un prix Woman on the Move en 1994. Annette Verschuren est, pour nous tous, un magnifique exemple passion combinée à la détermination, deux outils nécessaires pour réussir dans la vie. Honorables sénateurs, j'ai hâte de raconter d'autres histoires de femmes influentes du Cap-Breton l'an prochain.